lundi, 27 septembre 2021

Location de bateau à la Réunion

08 - L'estime graphique inverse

Introduction

Après avoir abordé l’estime graphique directe, nous allons étudier maintenant l’opération inverse qui consiste à calculer la route et la vitesse à faire pour aller d’un point à un autre en tenant compte des éléments perturbateurs vent et courant.

Généralités

La navigation à l'estime a pour objet la résolution d'un certain nombre de problèmes. En effet, un navire est généralement soumis à des éléments perturbateurs qui sont dus au vent et qui occasionnent une dérive surface (ds), et au courant qui occasionnent une dérive courant (dc).

Le problème inverse de l’estime consiste à déterminer la route à suivre et la distance à parcourir pour se rendre d’un point connu à un autre point connu. Deux cas vont se présenter :

- La vitesse machine est imposée
- L’heure d’arrivée est imposée


LES ELEMENTS DE NAVIGATION A L’ESTIME

Les éléments connus de navigation à l’estime pour le problème inverse sont au nombre de quatre :

- la position de départ et d’arrivée
- la route joignant les deux points
- la vitesse du bâtiment effectuant le parcours
- la dérive à laquelle est soumis le bâtiment

 

PRINCIPE DE CONSTRUCTION

Le problème consiste à déterminer le cap à suivre pour que le bâtiment se rende d’un point connu (point de départ) à un autre point connu (point d’arrivée) ; Le bâtiment étant soumis à des dérives surface et courant :

- Deux cas sont à considérer

1. Heure non imposée

La vitesse machine est imposée.
Par convention la construction se fait toujours sur une heure


Principe de construction

Eléments connus :

Eléments recherchés :

Point de départ, heure de départ, point d’arrivée, Vitesse machine, dérive surface, dérive courant

Route fond, vitesse fond, distance, Heure d’arrivée, route surface, cap vrai et cap compas

prbinvestim1

1)- Joindre le point de départ et le point d’arrivée. Ceci donne immédiatement la route fond et la distance à parcourir.
2)- A partir du point de départ porter le vecteur courant en direction et en vitesse (calculé avant la résolution du problème).
3)- A partir de l’extrémité du vecteur courant, porter avec un compas la valeur de la vitesse machine qui coupe la route fond en un point.
4)- Joindre l’extrémité du vecteur courant au point d’intersection on obtient le point Ho + 1 heure;
5)- On obtient la route surface et la vitesse fond ;
6)- Pour connaître le temps de parcours appliquer la formule : Distance (point de départ au point d’arrivée)/Vf = temps de parcours
7)- Calculer ensuite l’heure d’arrivée : Ho + temps de parcours = heure d’arrivée
8)- S’il existe une dérive surface, pour ordonner le cap vrai, appliquer la formule : Cv = Rs – ds
9)- Pour obtenir le cap compas, appliquer : Cm = Cv - D
Cc = Cm – d


prbinvestim2


2. Heure d’arrivée imposée

Le bâtiment doit effectuer le trajet en un temps déterminé. Il faut donc calculer la vitesse machine à ordonner.

Principe de construction

Eléments connus :

Eléments recherchés :

Point de départ, heure de départ, point d’arrivée, Heure d’arrivée dérive surface, dérive courant

Route fond, vitesse fond, distance, route surface, vitesse machine, cap vrai et cap compas

prbinvestim3

 

1)- Joindre le point de départ et le point d’arrivée. Ceci donne immédiatement la route fond et la distance à parcourir.
2)- Calculer le temps de parcours : T = heure de départ – heure d’arrivée
3)- Connaissant maintenant le temps et la distance, calculer la vitesse fond pour respecter l’horaire V = Dist /T
4)- A partir du point de départ porter à l’aide d’un compas la valeur de la vitesse fond on obtient le point Ho + 1 heure ;
5)- A partir du point de départ, porter le vecteur courant « Vc » en direction et en force ;
6)- Joindre l’extrémité du vecteur courant à l’extrémité du vecteur vitesse fond(point Ho + 1 heure) ;
7)- On obtient la route surface et la vitesse machine à ordonner pour être à l’heure au point de rendez-vous ;
8)- S’il existe une dérive surface, pour trouver le cap vrai appliquer la formule : Cv = Rs – ds
9)- Pour obtenir le cap compas, appliquer : Cm = Cv – D
Cc = Cm – d


prbinvestim4


RAPPEL :

Pour l’estime graphique, si le point d’arrivée est connu, porter le vecteur courant au début de la construction.(Point d’arrivée connu courant début). Par convention la construction se fait toujours sur une heure. La vitesse fond se porte sur la route fond et la vitesse machine sur la route surface.


CONCLUSION

Vous êtes maintenant à même de déterminer votre position lorsque vous êtes soumis aux éléments perturbateurs vent et courant.

Les éléments vent et courant sont également pris en compte lors d'une longue traversée (navigation hauturière) par l'utilisation des pilots charts et fascicules de courant et sont intégrés dans l'estime calcul qui sera l'objet d’une prochaine leçon.

prbinvestim5